Top 10 des questions les plus posées lors d’un entretien

Pour postuler pour un poste, quel qu’il soit, vous n’échapperez pas aux questions incontournables qui porteront sur votre personnalité, votre parcours professionnel, vos ambitions. Connaître pourquoi elles sont posées vous permettra d’apporter les réponses pertinentes.

Les questions sur votre personnalité

Le recruteur cherche à distinguer du lot le meilleur selon des critères définis. Avec des interrogations classiques, la meilleure réponse est de rester simple et sincère. Gérer une panique irrépressible est capital. Donc, pourquoi ces questions et comment y répondre.

I) La première interrogation est « parlez-nous de vous ». C’est pour vous cerner et avoir une impression immédiate de votre personnalité. Répondez par des phrases simples et claires en soignant votre expression et votre tenue.

2) « Quels sont vos qualités et vos défauts » ? Toujours pour vous situer. Ne tombez pas dans le piège. Évitez l’ostentation ou la crainte en y répondant.

N’oubliez pas que les recruteurs disposent d’outils efficaces pour en faire des profiles avertis.

Investigations sur votre parcours professionnel

3) « Pourquoi avez-vous quitté votre ancien emploi ». Les recruteurs aiment à savoir les motifs de votre défection. Donnez suite sans jamais parler de dissensions avec l’employeur ou les collègues. Recourez à des réponses positives ; recherche de nouveaux challenges ou désir de changement.

4) » Que savez-vous de notre entreprise » ? Le recruteur se soucie de l’intérêt que vous inspire la société où vous postulez. La réponse sera précise suivant les recherches préalables que vous aurez effectués et sera bien appréciée.

5) « Quels sont votre plus belle réussite et votre échec » ? Se rattache à la question sur les qualités et les défauts pour vous jauger. Mettez en avant les points forts aux plans comportementaux et techniques en insistant sur le travail d’équipe. Parlez également de l’adaptation en situations difficiles. Au lieu d’échec, soulevez les possibilités d’amélioration potentielle.

6) « En quoi le poste vous intéresse-t-il » ? L’évaluateur cherche à vérifier la motivation du candidat. Étayez votre intérêt en faisant correspondre les missions annoncées et les dossiers et projets gérés précédemment.

Les interrogations sur vos ambitions

7) « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? » Question piège du recruteur pour savoir si vous avez des objectifs à terme. Soulignez maturité professionnelle et expériences pour parler de vos objectifs d’évolution en adéquation avec ce que l’entreprise peut offrir.

8) « Pourquoi êtes-vous le candidat idéal recherché » ? Le recruteur s’assure de votre compréhension sur ce qu’il cherche. Évoquez alors vos compétences significatives en vous projetant au poste proposé. Ne pas se montre trop confiant pour ne pas indisposer vos interlocuteurs.

9) « Quelles sont vos prétentions salariales » ? Question délicate. Si vous n’avez pas d’indication, renseignez-vous sur les prix du marché et fixez un salaire minimum. Faites rapidement la différence entre salaire net et brut.

10) « Avez-vous des questions » ? En fin de séance, le rôle est inversé, et c’est l’occasion de poser des questions sur tout ce qui n’est pas clair. Pour finir, faites un rapide récapitulatif de l’entretien en rappelant que le poste vous intéresse et que vous en attendez l’issue que vous osez espérer favorable.

Qui est éligible au contrat unique d’insertion (CUI) ?
Guide pour rechercher un emploi sur internet dans le domaine de la vente