Quelles sont les particularités du CDI étudiant ?

Les étudiants n’ont pas de contrats spécifiques. Un contrat étudiant, pareil que tout autre, est un contrat de travail qui permet à l’étudiant de travailler et de payer ses études. Les étudiants sont liés par les obligations et devoirs de leur contrat de travail, semblable à tout salarié ordinaire. Les mineurs de moins de 18 ans peuvent conclure de tels contrats avec le consentement écrit de leurs parents.

Des données chiffrées et du contrat CDI

Durant l’été 2019, 51 % d’un représentant de 1 556 étudiants enquêtés occupait un emploi rémunéré. 20 % survivent en dessous du seuil de pauvreté et 51 % travaillent pour gagner leur vie. En raison de cette instabilité, un étudiant sur cinq envisage d’abandonner ses études. L’étudiant se sent libre d’opter pour le type de contrat qui lui convient. Le plus populaire est le CDI temporaire, qui permet d’exercer un emploi et d’étudier indéfiniment. Il s’agit d’un contrat qui peut se renouveler deux fois jusqu’à la durée maximale permise pendant laquelle l’étudiant agit en tant qu’intérimaire. Dans ce contrat d’intérim, à l’issue d’une mission, l’étudiant percevra une indemnité de fin de mission égale ou supérieure à 10 % de la rémunération brute perçue et une compensation de congés payés égale ou supérieure à 10 % du salaire total. Pour en savoir plus, cliquez sur Samsic-emploi.fr.

Le Contrat à Durée Déterminée

Pour les contrats à durée déterminée, la durée du contrat est fixe et le salarié ne perçoit pas d’indemnité variable en fin de contrat. Ce court contrat est convenable aux étudiants qui souhaitent travailler lors des vacances scolaires. Fréquemment, les employeurs recrutent des étudiants pour substituer les employés absents. Cela peut aussi être dans le cadre d’un travail saisonnier ou d’une augmentation temporaire. Les contrats de vendange correspondent à des travaux saisonniers impliquant des étudiants qui désirent travailler durant la récolte. Les contrats de récolte et saisonniers sont limités à 1 mois, mais les salariés peuvent accumuler nombreux contrats pour un maximum de 2 mois par an.

Contrat à temps plein et à temps partiel

L’étudiant peut avoir un contrat avec un employeur pour travailler 35 heures par semaine, mais de préférence pendant les vacances, car ces heures ne sont pas en phase avec le rythme de l’école. Le contrat offre aux étudiants l’occasion de passer moins de 35 heures de travail par semaine. Si la norme du travail à temps partiel impose aux salariés de travailler au moins 24 heures par semaine, le contrat étudiant n’est pas entièrement liés par ces heures. L’étudiant peut accepter un emploi réduit jusqu’à ses 26 ans, tant qu’il le demande à son employeur. Ce dernier ne dispose pas d’un droit de refus. Il faut noter qu’en principe, les horaires de travail sont aménagés selon le temps d’étude de l’étudiant.

Comment obtenir un congé sabbatique ?
Quelles sont les particularités de la fonction publique territoriale ?